Journée prélèvements dans les marais

 Prélèvements dans les marais de Bourges

Il y a plusieurs années, Daniel à transplanté dans son marais ,des bonsaï en sur nombre qui envahissaient sa cour.Il s’agit de:
Pommiers issus de pépins prélevés sur les pommes de l’alignement de pommiers « d’ornement » du secteur Moulin de Voiselle .
Érables issus de boutures prélevées pendant une taille de structure lors d’un cours de l’Université Populaire.
Frênes , génération « spontanées » par graines nomades diffusées par le vent.
Ces sujets ont donc environ 20 ans. ( les différences de taille dépendent de leur culture: soit a partir de graines ou de boutures)
Ils ont été travaillés sur tuile tous les 2-3 ans pendant les ~12 premières années de leur vie.
Daniel a eu la bonne idée, en les mettant en pleine terre , de mettre une tuile en dessous de nébari, pour éviter la formation de pivot.il les a toujours entretenus, taillant les nouvelles pousses.

 prélèvements

Au jour d’hui, Daniel à convié les membres du bonsaï club de Bourges, dont-il fait parti, à prélever ces arbres, au fond de son marais.
La chance est avec nous car huit jours avant, son marais était recouvert de 30 à 40 cm d’eau, les pluies s’étant faites plus rares le niveau d’eau est à ce jour 30 cm en dessous de son terrain.La météo est clémente, il fait un beau soleil d’hiver, sans vent.

Le prélèvement n’a pas été trop difficile, grasse à l’effet des tuiles et à la présence d’une grande humidité tout au long de l’année, le racinaire c’est développé à l’horizontale. Tous ont mis la main à la pâte, à la pelle plutôt. Gilles nous a expliqué les bons gestes à faire, avec les bons outils ; « Vous faites ici un prélèvement des plus facile, dans la nature il en est toujours pas de même…. »

Puis, un bon café chaud avec quelques viennoiseries, dont certaines faites maison, nous a réunis près de la cabane.

 rempotage

Après direction chez Hugues pour le rempotage, mais il est déjà midi, et nous faisons la pose déjeuné avant de nous lancer dans les grands travaux.
Au déballage du premier arbre, après avoir paré les racines, ont s’aperçoit que nos récipients faisant office de pot sont bien un peut petits. Une délégation va dévaliser un super marché du bricolage de ses grandes auges de maçon, Une perceuse équipée d’un scie cloche vient à bout des trous de drainage.

plus de 90 litres de pumice vont être nécessaire pour venir à bout de nos rempotages.

Après rempotage, sélection des branches , coupe des branches indésirables et photo finale devant le yamadoris de marais dans leur pots.

1 thought on “Journée prélèvements dans les marais”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.