ligature et mise en forme du 7 novembre 2015

ligature et mise en forme avec Gilles RIGAL

Après le café croissants de bienvenue, un petit rappel des bases pour faire une ligature « propre » et efficace.
Démonstration au tableau noir (plutôt blanc) et en couleur comment ne pas croiser les fils,pourquoi et comment faire une ligature efficace.pourquoi commencer avec du fil d’alu anodisé et non du cuivre.

Mais d’ abord préparer son arbre à recevoir cette ligature :
_  laisser l’arbre au sec pendant 72 heures , vaporiser si nécessaire le feuillage.
_  maintenir humide pendant 72 heures à l’aide d’un linge les grosses branches qui seront pliées.
Les débutant(e)s s’entraînent sur un arbre mort avant de passer sur un petit plan. Tout cela sous l’œil attentif de Gilles,
les plus expérimentés sont déjà à pied d’œuvre sur lueurs bonsaï, certains ont prévu une grosse torsion et enveloppe la branche avec une bande de toile de jute humide ,pose des attelles ,puis d’un gros adessif noir pour tout maintenir avant de passer au pliage,attention au crac ! Il en sera rien.Gilles sait doser son effort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.